Salut, je suis Guillaume, 32 ans, je vis dans la région de Limoges, en Haute Vienne.

J’ai travaillé pendant 10 ans dans le bâtiment et j’entame aujourd’hui une nouvelle vie, un nouveau projet professionnel.

Le 14 avril dernier et je quitte mon travail, je lâche tout pour me tourner vers une nouvelle passion découverte il y a pas si longtemps : le développement web!

Avant de me lancer dans le grand bain, j’ai bien sûr commencé par essayer et me confronter à quelques difficultés avant de savoir si ça me plaisait ou non.

Après quelques essais…

La première chose que j’ai remarqué par rapport à mon précédent métier de dessinateur, c’est qu’on passe son temps à faire des tests et à se vérifier. En gros, rien ne part si ce n’est pas bon(on verra plus tard ce que ça englobe), ce qui est assez rassurant de mon point de vue.

Dans mon précédent métier, on faisait des plans pour permettre aux entreprises de Gros Oeuvres de construire le bâtiment. Et on se devait d’intégrer sur nos plans, les informations des entreprises de second oeuvre(plombier, électricien,…). Sauf que sur certains gros chantiers ou à partir du moment où on a plusieurs chantiers en même temps, il y a tellement d’informations à mettre à jour tout le temps qu’on fini par ne plus savoir si tout a été pris en compte. Obligé de tout revérifier, perte de temps, on perd le fil, on se déconcentre et tout presse… bref je ne me sentais pas bien, et la sensation permanente de tout faire vite et mal, ce n’est peut être qu’une impression personnelle, ne me convenait plus.

Au moins , je me dis que le développement me permettra de ne rien envoyer tant que ça ne fonctionne pas. Même si je suis conscient qu’il doit bien y avoir des fois où un client fait faire des modifications sans arrêt même la veille du rendu du projet… Mais je pense que le fait d’être partie prenante dans la réalisation du projet, on le maîtrise mieux. A mon ancien poste, je n’avais pas la main sur la réalisation du projet sur chantier par exemple… Si une erreur part sur le plan, tout vous échappe et les conséquences peuvent parfois coûter cher…

J’ai passé les dernières années à avoir la sensation de ne plus apprendre sur mon métier. Je suis en partie responsable de cela, puisque ça ne m’intéressait plus. La faute ne peut pas incomber qu’à mon ancien patron, qui avait en face de lui quelqu’un de moins en moins motivé, j’en suis bien conscient.

Finalement…

Une des raisons qui m’a convaincu de me reconvertir dans le web, c’est que toutes les ressources d’apprentissages sont toutes accessibles en permanence avec internet. On peut vraiment avoir accès à tout et n’importe quand. Donc plus d’excuses!

Voilà pour mon premier article, à bientôt.

Guillaume